soiree des think tanks

Galilée a assisté à la soirée des think tanks organisée par Acteurs publics au CESE  le 4  Juillet, qui a permis à 10 d’entre eux de s’exprimer sur la base des 20 propositions émises par Acteurs publics. En voici, en bref, les principales observations :

– l’Institut de  l’Entreprise a mis l’accent sur la promotion des managers ( une des 20 propositions ) et estime qu’il faut renforcer le leadership dans la fonction publique tout en l’ouvrant aux acteurs du privé, car les divergences entre l’élite privée, endogène et très internationalisée, et l’élite publique, concentrée sur la norme, empêchent de traiter collectivement les enjeux ;

– la fondation Gabriel Péri a rappelé les principes fondateurs du service public, égalité, indépendance et responsabilité, et estime qu’il faut se réapproprier ces valeurs, qui permettent de faire évoluer et de moderniser le service public ;

– la fondation IFRAP souhaite la création d’un comité budgétaire indépendant en vue d’une évaluation indépendante de la dépense publique;

– la fondation Jaurès se prononce en faveur de la fusion des trois fonctions publiques et de la création d’une « grande école de la fonction publique avec un socle commun autour des valeurs du service public » ;

– la fondation Terra Nova pose la question du périmètre des missions de l’Etat et de sa ré-articulation avec les collectivités territoriales ou des organismes externalisés, et prône, à l’exemple des Pays-Bas, une grille salariale indiciaire unique pour les trois fonctions publiques ainsi que la création d’un fonds de modernisation destiné notamment à intéresser les fonctionnaires à la réforme ;

– la fondation Concorde plaide pour la mise en place d’un objectif annuel de baisse des dépense de l’Etat et des collectivités, missions d’intervention comprises, et pour le gel des salaires des agents ;

– Fondapol attire l’attention sur l’importance du partage des données ( « l’open data » ) dans l’innovation et la création d’interactions nouvelles entre les agents publics et les citoyens.

En résumé, pour le président Delevoye, qui introduisait la soirée,  la question posée à l’Etat est celle de sa capacité à être promoteur de l’innovation, au risque de remettre en cause les structures sur lesquelles il assoie son pouvoir … »Quand le passé ne veut pas mourir, le futur ne peut pas naître » !

Article de Françoise Dufresnoy

Publicités


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s