BILLET D’HUMEUR : des « Pros »… aux « Clercs »…

 

Dans son émission du 8 septembre « L’heure des pros », Pascal Praud  a évoqué le livre de Philippe Besson  : « Un personnage de roman » à propos de Macron.

Ceci m’a interpellé au travers de deux auteurs :

Jean Baechler   : Les phénomènes révolutionnaires

Kurt Flasch    : Introduction à la philosophie médiévale


 

 

 

 

 

 

 

En quoi ces deux auteurs sont-ils d’actualité et qu’ont-ils à voir avec une émission de C-NEWS ?

Pascal Praud rappelle que Macron aurait dit sur les intellectuels, qu’ils « regardent dans les yeux d’hier. Ils sont sur leur Aventin. Ils n’aiment pas l’action politique, mais vivent de son commentaire. Ils sont devenus des éditorialistes [qui]  sont dans le copinage et le coquinage depuis des années ». Et, pour bien marquer sa différence, Macron  se réfère à Jürgen Habermas. Journaliste à itélé, Marie Lançon titre : Macron attaque « les Sachants »… Lire la suite »

Publicités

Protection sociale complémentaire des fonctionnaires : si on en parlait sérieusement !


Le devenir de notre système de protection sociale égalitaire et solidaire, avec en toile de fond les réflexions ou interrogations récurrentes sur son financement, est un vaste sujet qui, à l’évidence, fera partie de l’actualité dans les mois à venir. Parallèlement, de profondes évolutions en termes de couverture complémentaire santé se sont mises en place dans le prolongement de l’ANI (Accord National interprofessionnel) pour les salariés du secteur privé.

Alors que le processus de renouvellement du référencement (*)  mis  en place en 2007 et engagé pour les fonctionnaires de l’État, ministère par ministère, depuis quelques mois, la Mutualité fonction publique a annoncé ces dernières semaines  le lancement d’une nouvelle campagne de sensibilisation sur le thème « Ma santé concerne tout le monde » pour insister sur le fait que les fonctionnaires, contrairement à nombre d’idées reçues ou assertions de toutes sortes, étaient loin d’être privilégiés en la matière.

Présentés souvent  comme des boucs émissaires responsables de tous les maux des Français et régulièrement jetés en pâture à l’opinion publique, ils en ont une nouvelle fois fait la triste constatation lors de la dernière période de campagne électorale au regard des propositions de certains candidats à des degrés divers. Lire la suite »


APPEL DE GALILEE.SP POUR UN ETAT ET UN SERVICE PUBLIC REPUBLICAINS

COMMUNIQUE DE PRESSE 

Galilée.sp, « think-tank » indépendant et non partisan s’engage aujourd’hui dans le débat public car l’heure est grave.

Composé de fonctionnaires et de hauts fonctionnaires, de toutes les fonctions publiques, associé dès l’origine à des syndicalistes, des acteurs de l’économie sociale et solidaire et des cadres ou dirigeants d’entreprises privées, Galilée.sp est humaniste et de son temps, travaille dans une démarche de co -action et de co-construction pour placer les fonctions publiques au cœur de l’innovation.

Dès sa création en 2011, Galilée.sp avait conscience de la désadaptation croissante des réformes administratives et, partant de là, a cherché et expérimenté des méthodes pour redonner du souffle au service public.

Les souffrances territoriales, économiques, sociales et individuelles couvaient, mais n’ayant pas été placées au centre des politiques publiques, elles ont été dévoilées au grand jour par les votes du premier tour de l’élection présidentielle.

La profonde fracture de notre pays, le constat de l’impuissance de l’Etat à régler les problèmes de fond, dans une mondialisation mal maîtrisée et une Europe en panne de sens ainsi que l’observation de près d’une fonction publique malmenée, désorientée et mal employée, malgré les trésors de dévouements et de compétences qu’elle recèle, appellent de profonds changements.

Avec ces présidentielles, il ne s’agit pas seulement de changer le casting des politiques, même en le rajeunissant, il convient surtout d’impulser de profonds changements systémiques.

Nous considérons que le résultat du 23 avril est le symptôme de problèmes connus mais non résolus qui nous assaillent et non pas la cause.

Mais la perspective de l’arrivée au pouvoir d’une idéologie nationaliste, démagogique et haineuse est incompatible avec les principes républicains de la France et de son histoire millénaire d’émancipation.  Notre citoyenneté est patriotique, laïque et universaliste, elle repose sur l’unité de la Nation rassemblée autour de nos valeurs républicaines (liberté, égalité, fraternité).

Le retour au réel après les mirages des promesses du nationalisme identitaire remettrait en cause la cohésion de la Nation, son crédit international et sa prospérité.

Le présent appel au sursaut républicain est doublé d’une demande adressée au futur titulaire de la présidence de la République en faveur des profonds changements à opérer :

–     Réorienter vers plus de solidarité, de cohésion sociale et de prospérité la construction européenne et les politiques publiques nationales,

–     Revivifier le fonctionnement démocratique de l’Etat,

–     Impulser une politique volontariste de développement du territoire national qui réengage les « territoires oubliés de la République » et qui continue à dynamiser les métropoles,

–     Remédier avec urgence au profond malaise que connaissent nos services publics parmi les plus importants (secteur hospitalier, police, justice, enseignement…) et engager un grand mouvement de redynamisation et d’adaptation aux besoins d’aujourd’hui,

–     Prendre en compte, notamment en mobilisant des moyens supplémentaires, les besoins de notre défense extérieure et de notre sécurité intérieure dans le respect de nos valeurs républicaines,

–     Réformer le service public en s’appuyant sur sa richesse humaine, notamment les seniors,  et non selon des schémas technocratiques, tayloristes, réducteurs et contre-productifs,

–     Reconsidérer radicalement le mode de formation et de sélection des dirigeants administratifs en promouvant de nouveaux critères : le leadership, le courage de décider et d’échanger, la capacité à travailler en équipe et à dynamiser les collectifs de travail, la créativité, la bienveillance, la diversité des expériences professionnelles, la culture digitale, l’expérience des échecs et l’éthique …

La peur est mauvaise conseillère. L’élection du 7 mai 2017 doit devenir, avant qu’il ne soit trop tard, l’espoir de la reconstruction politique et démocratique au service de tous les citoyens en s’appuyant sur des services publics humanistes et dynamiques, sans lesquels notre République serait en grand péril.

 

Galilée.sp

 

 

CONTACTS :

Gilbert Deleuil 

Président de Galilée.sp                                                                             

gildeleuil@gmail.com

 

Catherine Gras                 

Présidente du comité d’orientation   

catherinellagras@gmail.com

 


PHILOPOL DU 18 JANVIER 2017 : L’ACTION PUBLIQUE DANS L’ECONOMIE

Philopol du 18 janvier 2017 

l’action publique dans l’économie  

pour-blog-1

Ce troisième séminaire « Philopol » consacré à « l’action publique dans l’économie » s’est déroulé dans les locaux de l’OCIRP, rue de Marignan. Il a rassemblé près de 50 participants.

Avant de présenter les trois intervenants de la soirée et de leur donner la parole, Gilbert Deleuil, Vice-Président de Galilée.sp et organisateur des séminaires, a souhaité faire un rappel des principaux défis auxquels nos économies et nos sociétés ont été et sont encore confrontées : la financiarisation de l’économie, le déclin industriel, le chômage et la précarisation des emplois, les fractures territoriales, la concurrence des pays émergents ou à bas coût de main d’œuvre, le dumping social, l’évasion fiscale, la transition énergétique et environnementale.

Face à de tels constats et défis, comment réagir aux discours actuels de résignation, de dévalorisation du rôle de l’Etat et du service public ? Comment remédier au sentiment « d’impuissance publique » ressentie par les citoyens ? Comment l’Etat et le service public peuvent-ils faire face aux enjeux économiques et sociaux et répondre aux attentes des citoyens ?

Pour tenter d’ouvrir des pistes de réflexion et d’action, trois intervenants ont répondu à l’invitation de Galilée.sp :

Bruno Moschetto, Maître de conférences en sciences économiques à l’ESCP EUROPE, Secrétaire national du Mouvement Républicain et Citoyen (MRC) pour les questions économiques,

Véronique Riches-Florès, économiste indépendante, spécialiste de l’économie mondiale et des marchés de capitaux,

Patrick Viveret, ancien Conseiller maître à la Cour des Comptes, philosophe et essayiste altermondialiste

 

presentation-philopol

  Lire la suite »


COLLOQUE PHIL’OBOULOT DU 23 NOVEMBRE 2016 : ECHEANCES ELECTORALES : COMMENT REPRESENTER LE TRAVAIL ?

Colloque Phil’oboulot du 23 novembre 2016 

« Échéances électorales : comment représenter le travail ? »

 

 img_0535

Matinée dense et intense pour ce colloque dédié à un sujet d’actualité, après l’entrée en vigueur de la loi « travail », des primaires, de l’élection de Donald Trump aux Etats-Unis et avant les élections présidentielle et législatives de 2017.

En accord avec les organisateurs de ce 5ème Phil’oboulot, Jean-Jacques Sarfati, professeur de philosophie, avait pris une initiative inédite en amenant sa classe de terminale pour suivre les interventions de leur enseignant ainsi que celles d’Hervé Nathan, journaliste, rédacteur en chef économie et social à l’hebdomadaire Marianne et de Paul Alliès, professeur émérite de Science politique, Doyen honoraire, Faculté de Droit et de Science politique de l’Université de Montpellier.

Les mots d’introduction  

img_0504Denis Maillard, Directeur de la communication de Technologia, rappelle comment est née cette idée d’organiser, entre Galilée.sp et le Cabinet Technologia, une réflexion sur ce que la philosophie dit du  travail, comment on peut penser « philosophiquement » le travail. Aujourd’hui, on parlera politique, échéances électorales, transformations des emplois et plus généralement du concept même de travail et de certaines « maladies » qui y sont liées : burn-out, job-out… Il sera aussi question d’espoir de voir comment on peut se sentir bien dans son travail, comment on peut se « réaliser » grâce au travail.

 

Catherine Gras, Présidente de Galilée.sp img_0505s’adresse tout d’abord aux jeunes de terminale en présentant le ministère de l’économie, des finances et du budget et les missions qu’il remplit. Revenant sur les thèmes abordés lors des colloques conjoints de Galilée.sp et de Technologia, elle met l’accent sur les objectifs de ces rencontres : à partir des pensées philosophiques d’hier et d’aujourd’hui, faire le lien avec notre vie quotidienne et les enjeux actuels.

 

 

 

Jean-Claude Delgènes, Directeur général de Technologia, remercie les intervenants de ce colloque et les participants, notamment les plus jeunes qui vont être prochainement confrontés à la fois à leurs devoirs de citoyens et à celui de leur insertion dans le monde du travail. Après avoir présenté l’activité et les actions menées par Technologia, Jean-Claude Delgènes, revient sur img_0511la place du travail dans nos vies, comment nous nous construisons grâce à lui, comment il nous permet d’être en lien avec les autres, mais comment il peut aussi être facteur de stress, voire de pathologie, d’exclusion quand survient la perte d’un emploi. L’un des enjeux dans le monde professionnel actuellement, c’est de retrouver du plaisir au travail, de pouvoir s’épanouir en privilégiant la créativité, et considérer le travail non comme une aliénation, mais comme un facteur d’émancipation et de libération.

Pour atteindre ces objectifs, il y a encore un long chemin à parcourir. Il faut faire pression sur nos responsables politiques à tous les niveaux, pour qu’ils prennent en compte toutes les dimensions du travail, les évolutions des métiers, les défis nouveaux auxquels nous sommes tous confrontés avec le recours croissant aux robots et à l’intelligence artificielle. Il y a urgence à mener ces combats, car actuellement aucun des programmes des candidats à l’élection présidentielle n’envisage d’engager le débat sur les restructurations, les réorganisations de services (par exemple dans le secteur de la santé), sur les incidences de de l’utilisation des nouvelles technologies dans le monde du travail avec des transferts de compétences de l’être humain vers la machine intelligente dans presque tous les domaines, et plus largement des conséquences possibles de la numérisation de la société.

Jean-Claude Delgènes conclut son propos par un texte de Nietszche de 1881 sur la glorification du  travail : «le  travail constitue la meilleure des polices, il tient chacun en bride et s’entend à entraver puissamment le développement de la raison, des désirs, du goût de l’indépendance. Car il consume une extraordinaire quantité de force nerveuse et la soustrait à la réflexion, à la méditation, à la rêverie, aux soucis, à l’amour et à la haine, il présente constamment à la vue un but mesquin et assure des satisfactions faciles et régulières. Ainsi une société où l’on travaille dur en permanence aura davantage de sécurité : et l’on adore aujourd’hui la sécurité comme la divinité suprême ». (Extrait de « Aurore »). Le texte complet peut être consulté sur Wikisource.

Alors, faut-il se libérer du travail ou bien le travail est-il une libération ? A nous tous, ici présents et ailleurs aussi, de tenter de répondre à cette question !

Lire la suite »


SECURITE EXTERIEURE ET INTERIEURE DE L’ETAT REPUBLICAIN

« Philopol » du 23 novembre 2016

Sécurité extérieure et intérieure de l’Etat républicain

Ce deuxième séminaire s’est déroulé dans l’enceinte de l’Ecole militaire en présence d’une cinquantaine de participants. Les trois intervenants de cette soirée étaient Eric Danon,  Directeur Général adjoint pour les affaires politiques et de sécurité au Ministère des Affaires étrangères et du Développement International, Béatrice Brugère,  ancienne juge anti-terroriste, Vice-procureur de la République au tribunal de grande instance de Paris et Secrétaire générale de FO-Magistrats, et Yannick Rineau, Conseil Affaires et Relations Sociales auprès de l’USP (Union des Entreprises de Sécurité privée).

img_0543

 

Introduction par Gilbert Deleuil  et rappel des objectifs de ce séminaire

Après avoir souhaité la bienvenue aux participants et présenté les intervenants, Gilbert Deleuil, Vice-Président de Galilée.sp, a rappelé les objectifs de ce séminaire :

  • Sensibiliser les membres et sympathisants de Galilée.sp aux enjeux de sécurité ;
  • Les sensibiliser aux menaces qui pèsent sur l’Etat républicain ;
  • Décloisonner la vision des choses : interne/externe ; renseignement/police/ armée/justice ; public/privée…
  • Remédier au sentiment « d’impuissance publique », de dévalorisation de l’Etat et du service public…
  • Revaloriser, quitte à la redéfinir, la notion d’intérêt général…
  • Voir comment l’Etat et le service public peuvent s’adapter aux enjeux contemporains et aux attentes des citoyens ;
  • Enrichir le rapport de Galilée.sp sur la « Philosophie politique de l’Etat contemporain »

Lire la suite »


L’ETAT REPUBLICAIN AUJOURD’HUI : QUEL DEFIS, QUELLES SOLUTIONS ?

Premier séminaire de Galilée sur le thème de la philosophie politique de l’Etat contemporain

«  L’Etat républicain aujourd’hui : quels défis, quelles solutions ? »

        
dsc08899

dsc08898

Tel était le thème du séminaire organisé par Galilée.sp le 17 octobre dernier dans les locaux de l’OCIRP, rue de Marignan à Paris, avec le soutien de la CASDEN, qui a sponsorisé la nouvelle édition de l’Ouvrage de Galilée.sp  « où va la fonction publique ? ».

Premier d’une série de quatre, ce séminaire, qui a réuni une trentaine de participants,  faisait suite à la publication du  rapport sur « La philosophie politique de l’Etat contemporain », rapport demandé par Thierry Mandon, alors Secrétaire d’Etat à la réforme de l’Etat.

Gilbert Deleuil, Vice-Président de Galilée.sp et animateur de cette soirée,  a rappelé qu’il s’agissait, au cours de ces séminaires,  d’enridsc08909chir ce document par une mise en débat et en perspective dans le cadre des échéances électorales à venir.

Les deux intervenants de cette soirée étaient dsc08897Catherine Gras, Présidente de Galilée.sp et Jacques Fournier, haut fonctionnaire, ancien Président de Gaz de France et Président du Conseil d’administration de la SNCF, Président d’honneur du CIRIEC-France.

Il est l’auteur de nombreux ouvrages traitant des services publics, de l’économie en général et de l’économie sociale et solidaire en particulier, ainsi que des questions sociales. C’est aussi un blogueur très actif, notamment sur les questions liées à l’action publique. Lire la suite »


PROCHAIN SEMINAIRE « PHILOPOL » sur la sécurité intérieure et extérieure de l’Etat républicain : mercredi 23 novembre

Le compte-rendu du premier séminaire « Philopol » du 17 octobre dernier sera prochainement mis en ligne sur ce blog, mais d’ores et déjà, veuillez noter le rendez-vous pour le deuxième volet de cette série de 4 séminaires, le mercredi 23 novembre de 18h30 à 20h30 à l’Ecole militaire. Toutes les informations sont à votre disposition ci-dessous et les inscriptions se font auprès de Gilbert Deleuil, Vice-Président de Galilée.sp.

 

Catherine Gras, présidente de l’Association Galilée.sp,

Gilbert Deleuil, vice-président, ont le plaisir de vous inviter,

 

 Mercredi 23 novembre 2016, de 18h30 à 20h30

Au deuxième séminaire de mise en débat du rapport :

 « Philosophie politique de l’Etat contemporain »

« Sécurité extérieure et intérieure de l’Etat républicain »

logo-republique-francaiseliberte-format-gauche

avec :

Eric Danon : Sc. PO, ENS, ENA ; diplomate spécialiste des questions de sécurité extérieure et de terrorisme ; Directeur politique adjoint au MAEDI…

Béatrice Brugère : lic.d’Histoire et Lettres, Sc Po, DEA, ENM ; anc. juge anti-terrorisme; Secr. générale du  synd. national de la magistrature FO; vice-proc. TGI de Paris…

Claude Tarlet : chef d’entreprise, Président du comité sécurité du MEDEF, Président de l’Union des entreprises de sécurité privée…

 

LIEU : ECOLE MILITAIRE, amphi.Moore, 21 place Joffre, 75007 PARIS

Se munir du carton d’invitation

Le séminaire sera suivi d’un cocktail

Inscriptions auprès de Gilbert Deleuil gildeleuil@gmail.com

Rappel du calendrier général des séminaires :

1 : « L’Etat républicain aujourd’hui : quels défis, quelles solutions ? » : lundi 17 octobre 2016

2 : « Sécurité extérieure et intérieure de l’Etat républicain » : merc. 23 nov. 2016 (18H3O ; amphi. Moore / Ecole militaire)

3 : « L’action publique dans l’économie » : merc.18 janvier 2017 (18h30 ; OCIRP, 17 rue de Marignan 75008 Paris)

4 : « Vivre la laïcité aujourd’hui : enjeux, défis et nouvelles voies »: mard.21 fév. 2017(8h30 ; CASC/ Min. éco .finances /Bercy)

INFORMATIONS IMPORTANTES POUR LES PARTICIPANTS AU SEMINAIRE

FORMALITES INDISPENSABLES POUR l’ACCES A L’ECOLE MILITAIRE :

 Au moment de votre inscription au séminaire, ainsi que pour les personnes susceptibles de vous accompagner, il sera nécessaire de nous communiquer les données suivantes :

CIVILITES / GRADES, NOM, PRENOM, NATIONALITE, DATE et LIEU DE NAISSANCE.

 Nous devrons transmettre ces informations à l’Ecole militaire au plus tard 72 h avant la tenue du séminaire.

CONSEILS PRATIQUES :

 Par mesure de sage précaution, prévoir d’arriver ½ heure avant le début du séminaire fixé à 18 H 30.

 Se présenter au poste n° 5 où un filtrage sera effectué par un membre de Galilée.sp en charge de l’accueil.

                                                                                           MERCI

 


PETIT DEJEUNER DU 06 OCTOBRE AVEC MICHEL CAMDESSUS : REGARDER L’AVENIR, C’EST DEJA LE CHANGER

petit-dejeuner-avec-michel-camdessus-06-10-16 

 « Regarder l’avenir, c’est déjà le changer »

Cette deuxième rencontre avec Monsieur Michel Camdessus à l’occasion d’un petit déjeuner avait pour objectif d’explorer ensemble le champ du futur à l’horizon 2050. Ceci sur la base d’un travail mené au sein d’un groupe d’experts mondiaux issus de 12 pays et des 5 continents qui a donné lieu à la parution d’un ouvrage intitulé  « The World in 2050: Striving for a more Just, Prosperous and Harmonious Global Community » (« Le Monde en 2050 : pour une communauté mondiale plus juste, plus prospère et plus hthe-world-in-2050-oxford-university-pressarmonieuse »

 

La  version française du livre devrait paraître prochainement.

 

 

 

 

 

 

 

 

 « L’avenir n’est pas ce qui vient après le présent, mais ce qui est différent de lui » (Gaston Berger 1896-1960)

Evoquant le philosophe Gaston Berger, à l’origine du développement de la prospective (et non de la prévision img_0482-001…) Michel Camdessus est très vite entré au cœur du sujet, à savoir « aider les hommes publics à relever le nez du guidon pour regarder le long terme » (sic) et voir comment surmonter le pessimisme radical de nos compatriotes. Le « choc » risquant d’être brutal… Lire la suite »


PHIL’O BOULOT DU 24 MARS 2016 : TRAVAIL ET SERVICE PUBLIC

TRAVAIL ET SERVICE PUBLIC

 

20160324_104120

Ce 24 mars 2016, Galilée.sp et Technologia ont organisé la quatrième édition du colloque « Phil’o boulot » afin de débattre sur le thème du « Travail et service public » avec Monique Castillo, philosophe et Françoise Dreyfus, professeur émérite de droit public.

Cette journée a été l’occasion :

  • de présenter l’ouvrage collectif « Où va la Fonction publique ? » réalisé par Galilée.sp et publié aux éditions Lavauzelle,

20160324_125141où va la fonction publique

  • d’inviter Monique Castillo à parler de son dernier livre « Faire renaissance …une éthique publique pour demain »,

Castillo et livre

  • d’entendre Françoise Dreyfus sur le thème « Le travail  des agents : personnels et usagers du service public »,

Françoise Dreyfus

  • et de proposer dans l’après-midi une activité de créativité animée par Paul Hubert des Mesnards, consultant en innovation et créativité, dans le cadre du « L.I.I. » (Laboratoire Incubateur d’Idées) créé au sein de Galilée.sp.

DSC08043

Dans son introduction aux travaux de ce colloque, Jean-Claude Delgènes, Directeur de Technologia, a souligné que l’aventure « Phil’o boulot » continue à un moment où la défense de notre « édifice » social (sécurité sociale, système de santé, protection sociale…) est plus que jamais à l’ordre du jour. L’Homme au travail est fragile, fragilisé… Nous sommes des êtres faits de chair… et de cœur, et ces sessions de « Phil’o boulot » sont autant de moments de partage et d’amitié, en veillant à ce que l’humain soit toujours au cœur de nos réflexions et de nos actions.

Pierre Morville, l’un des initiateurs de « l’Observatoire du stress et des mobilités forcées », a animé ce colloque qui a rassemblé un public issu d’horizons très divers et permis des échanges « nourris » entre les intervenant(e)s et la salle.

DSC08045

Lire la suite »