Protection sociale complémentaire des fonctionnaires : si on en parlait sérieusement !


Le devenir de notre système de protection sociale égalitaire et solidaire, avec en toile de fond les réflexions ou interrogations récurrentes sur son financement, est un vaste sujet qui, à l’évidence, fera partie de l’actualité dans les mois à venir. Parallèlement, de profondes évolutions en termes de couverture complémentaire santé se sont mises en place dans le prolongement de l’ANI (Accord National interprofessionnel) pour les salariés du secteur privé.

Alors que le processus de renouvellement du référencement (*)  mis  en place en 2007 et engagé pour les fonctionnaires de l’État, ministère par ministère, depuis quelques mois, la Mutualité fonction publique a annoncé ces dernières semaines  le lancement d’une nouvelle campagne de sensibilisation sur le thème « Ma santé concerne tout le monde » pour insister sur le fait que les fonctionnaires, contrairement à nombre d’idées reçues ou assertions de toutes sortes, étaient loin d’être privilégiés en la matière.

Présentés souvent  comme des boucs émissaires responsables de tous les maux des Français et régulièrement jetés en pâture à l’opinion publique, ils en ont une nouvelle fois fait la triste constatation lors de la dernière période de campagne électorale au regard des propositions de certains candidats à des degrés divers. Lire la suite »


APPEL DE GALILEE.SP POUR UN ETAT ET UN SERVICE PUBLIC REPUBLICAINS

COMMUNIQUE DE PRESSE 

Galilée.sp, « think-tank » indépendant et non partisan s’engage aujourd’hui dans le débat public car l’heure est grave.

Composé de fonctionnaires et de hauts fonctionnaires, de toutes les fonctions publiques, associé dès l’origine à des syndicalistes, des acteurs de l’économie sociale et solidaire et des cadres ou dirigeants d’entreprises privées, Galilée.sp est humaniste et de son temps, travaille dans une démarche de co -action et de co-construction pour placer les fonctions publiques au cœur de l’innovation.

Dès sa création en 2011, Galilée.sp avait conscience de la désadaptation croissante des réformes administratives et, partant de là, a cherché et expérimenté des méthodes pour redonner du souffle au service public.

Les souffrances territoriales, économiques, sociales et individuelles couvaient, mais n’ayant pas été placées au centre des politiques publiques, elles ont été dévoilées au grand jour par les votes du premier tour de l’élection présidentielle.

La profonde fracture de notre pays, le constat de l’impuissance de l’Etat à régler les problèmes de fond, dans une mondialisation mal maîtrisée et une Europe en panne de sens ainsi que l’observation de près d’une fonction publique malmenée, désorientée et mal employée, malgré les trésors de dévouements et de compétences qu’elle recèle, appellent de profonds changements.

Avec ces présidentielles, il ne s’agit pas seulement de changer le casting des politiques, même en le rajeunissant, il convient surtout d’impulser de profonds changements systémiques.

Nous considérons que le résultat du 23 avril est le symptôme de problèmes connus mais non résolus qui nous assaillent et non pas la cause.

Mais la perspective de l’arrivée au pouvoir d’une idéologie nationaliste, démagogique et haineuse est incompatible avec les principes républicains de la France et de son histoire millénaire d’émancipation.  Notre citoyenneté est patriotique, laïque et universaliste, elle repose sur l’unité de la Nation rassemblée autour de nos valeurs républicaines (liberté, égalité, fraternité).

Le retour au réel après les mirages des promesses du nationalisme identitaire remettrait en cause la cohésion de la Nation, son crédit international et sa prospérité.

Le présent appel au sursaut républicain est doublé d’une demande adressée au futur titulaire de la présidence de la République en faveur des profonds changements à opérer :

–     Réorienter vers plus de solidarité, de cohésion sociale et de prospérité la construction européenne et les politiques publiques nationales,

–     Revivifier le fonctionnement démocratique de l’Etat,

–     Impulser une politique volontariste de développement du territoire national qui réengage les « territoires oubliés de la République » et qui continue à dynamiser les métropoles,

–     Remédier avec urgence au profond malaise que connaissent nos services publics parmi les plus importants (secteur hospitalier, police, justice, enseignement…) et engager un grand mouvement de redynamisation et d’adaptation aux besoins d’aujourd’hui,

–     Prendre en compte, notamment en mobilisant des moyens supplémentaires, les besoins de notre défense extérieure et de notre sécurité intérieure dans le respect de nos valeurs républicaines,

–     Réformer le service public en s’appuyant sur sa richesse humaine, notamment les seniors,  et non selon des schémas technocratiques, tayloristes, réducteurs et contre-productifs,

–     Reconsidérer radicalement le mode de formation et de sélection des dirigeants administratifs en promouvant de nouveaux critères : le leadership, le courage de décider et d’échanger, la capacité à travailler en équipe et à dynamiser les collectifs de travail, la créativité, la bienveillance, la diversité des expériences professionnelles, la culture digitale, l’expérience des échecs et l’éthique …

La peur est mauvaise conseillère. L’élection du 7 mai 2017 doit devenir, avant qu’il ne soit trop tard, l’espoir de la reconstruction politique et démocratique au service de tous les citoyens en s’appuyant sur des services publics humanistes et dynamiques, sans lesquels notre République serait en grand péril.

 

Galilée.sp

 

 

CONTACTS :

Gilbert Deleuil 

Président de Galilée.sp                                                                             

gildeleuil@gmail.com

 

Catherine Gras                 

Présidente du comité d’orientation   

catherinellagras@gmail.com

 


Colloque « Bien vieillir avec le numérique » et Prix CIGALADES 2017

INVITATION

Galilée.sp, CIRIEC-France et AD-PA  ,

avec le soutien de l’OCIRP, la MGEN et la Banque populaire , organisent un colloque sur le thème

« Bien vieillir avec le numérique »

Le mardi 9 mai 2017 de 14h à 18h

au Centre d’Action Sociale et Culturelle (CASC) du Ministère de l’Economie et des Finances

139, rue de Bercy
75012 Paris

Ce colloque est ouvert à toutes et à tous (sur présentation d’une pièce d’identité à l’accueil du Ministère). A l’issue de ce colloque,  le prix « CIGALADES » 2017 sera décerné. Ce concours, dont c’est la 3ème édition,  a pour but de récompenser des mémoires de recherche collationnés par le réseau de l’Association des Directeurs au service des Personnes Agées (AD-PA) auprès des universités et écoles de l’enseignement supérieur, sur des thèmes sociaux et médico-sociaux concernant les « seniors ».

Vous trouverez ci-après le programme du colloque et de la remise du prix « CIGALADES » :

14h00 – 14h15 : Ouverture et présentation du colloque : Catherine GRAS présidente du Conseil d’Orientation de GALILEE.SP

14h15 – 14h45 : Enjeux du numérique dans une société vieillissante : Jérôme PIGNIEZ président de SilverEco.fr

14h45 – 15H45 : Table ronde « plus d’autonomie avec le numérique : chez soi, en établissement, en ville » :

Michel PAPAUD, directeur général des services de Grenoble-Métropole : politique territoriale d’une grande métropole

Agnès BOCOGNANO, directrice santé de la Mutualité Française : solutions innovantes d’accompagnement à domicile

Armel de LESQUEN, directeur général de Entourage Solutions : recréer le lien familial intergénérationnel en établissement grâce au numérique

Romain GIZOLME directeur général d’AD-PA : perspectives innovantes dans l’accompagnement des personnes âgées

15h45 – 16h30 : échanges avec la salle

16h30 – 17h00 : conclusions par Michèle DELAUNAY, ancienne ministre déléguée aux Personnes Agées (à confirmer)

17h00 – 17h30 : remise des prix CIGALADES

Alain ARNAUD président du CIRIEC et Jacques FOURNIER président du jury

17h30 – 18h00 : cocktail

La date limite pour les inscriptions est fixée au 4 mai prochain. Vous pouvez compléter le formulaire d’inscription en cliquant sur le site de l’AD-PA  (en page 2 du document PDF) et en le retournant par courriel ou courrier postal à :

Nicole GUILLARD

CIRIEC France

7, passage Tenaille – 75014 PARIS

Fax : 01 40 52 82 68

n.guillard@ciriec-france.org

Nous vous attendons nombreux !                                                  


COLLOQUE PHIL’OBOULOT DU 23 NOVEMBRE 2016 : ECHEANCES ELECTORALES : COMMENT REPRESENTER LE TRAVAIL ?

Colloque Phil’oboulot du 23 novembre 2016 

« Échéances électorales : comment représenter le travail ? »

 

 img_0535

Matinée dense et intense pour ce colloque dédié à un sujet d’actualité, après l’entrée en vigueur de la loi « travail », des primaires, de l’élection de Donald Trump aux Etats-Unis et avant les élections présidentielle et législatives de 2017.

En accord avec les organisateurs de ce 5ème Phil’oboulot, Jean-Jacques Sarfati, professeur de philosophie, avait pris une initiative inédite en amenant sa classe de terminale pour suivre les interventions de leur enseignant ainsi que celles d’Hervé Nathan, journaliste, rédacteur en chef économie et social à l’hebdomadaire Marianne et de Paul Alliès, professeur émérite de Science politique, Doyen honoraire, Faculté de Droit et de Science politique de l’Université de Montpellier.

Les mots d’introduction  

img_0504Denis Maillard, Directeur de la communication de Technologia, rappelle comment est née cette idée d’organiser, entre Galilée.sp et le Cabinet Technologia, une réflexion sur ce que la philosophie dit du  travail, comment on peut penser « philosophiquement » le travail. Aujourd’hui, on parlera politique, échéances électorales, transformations des emplois et plus généralement du concept même de travail et de certaines « maladies » qui y sont liées : burn-out, job-out… Il sera aussi question d’espoir de voir comment on peut se sentir bien dans son travail, comment on peut se « réaliser » grâce au travail.

 

Catherine Gras, Présidente de Galilée.sp img_0505s’adresse tout d’abord aux jeunes de terminale en présentant le ministère de l’économie, des finances et du budget et les missions qu’il remplit. Revenant sur les thèmes abordés lors des colloques conjoints de Galilée.sp et de Technologia, elle met l’accent sur les objectifs de ces rencontres : à partir des pensées philosophiques d’hier et d’aujourd’hui, faire le lien avec notre vie quotidienne et les enjeux actuels.

 

 

 

Jean-Claude Delgènes, Directeur général de Technologia, remercie les intervenants de ce colloque et les participants, notamment les plus jeunes qui vont être prochainement confrontés à la fois à leurs devoirs de citoyens et à celui de leur insertion dans le monde du travail. Après avoir présenté l’activité et les actions menées par Technologia, Jean-Claude Delgènes, revient sur img_0511la place du travail dans nos vies, comment nous nous construisons grâce à lui, comment il nous permet d’être en lien avec les autres, mais comment il peut aussi être facteur de stress, voire de pathologie, d’exclusion quand survient la perte d’un emploi. L’un des enjeux dans le monde professionnel actuellement, c’est de retrouver du plaisir au travail, de pouvoir s’épanouir en privilégiant la créativité, et considérer le travail non comme une aliénation, mais comme un facteur d’émancipation et de libération.

Pour atteindre ces objectifs, il y a encore un long chemin à parcourir. Il faut faire pression sur nos responsables politiques à tous les niveaux, pour qu’ils prennent en compte toutes les dimensions du travail, les évolutions des métiers, les défis nouveaux auxquels nous sommes tous confrontés avec le recours croissant aux robots et à l’intelligence artificielle. Il y a urgence à mener ces combats, car actuellement aucun des programmes des candidats à l’élection présidentielle n’envisage d’engager le débat sur les restructurations, les réorganisations de services (par exemple dans le secteur de la santé), sur les incidences de de l’utilisation des nouvelles technologies dans le monde du travail avec des transferts de compétences de l’être humain vers la machine intelligente dans presque tous les domaines, et plus largement des conséquences possibles de la numérisation de la société.

Jean-Claude Delgènes conclut son propos par un texte de Nietszche de 1881 sur la glorification du  travail : «le  travail constitue la meilleure des polices, il tient chacun en bride et s’entend à entraver puissamment le développement de la raison, des désirs, du goût de l’indépendance. Car il consume une extraordinaire quantité de force nerveuse et la soustrait à la réflexion, à la méditation, à la rêverie, aux soucis, à l’amour et à la haine, il présente constamment à la vue un but mesquin et assure des satisfactions faciles et régulières. Ainsi une société où l’on travaille dur en permanence aura davantage de sécurité : et l’on adore aujourd’hui la sécurité comme la divinité suprême ». (Extrait de « Aurore »). Le texte complet peut être consulté sur Wikisource.

Alors, faut-il se libérer du travail ou bien le travail est-il une libération ? A nous tous, ici présents et ailleurs aussi, de tenter de répondre à cette question !

Lire la suite »


PETIT DEJEUNER DU 06 OCTOBRE AVEC MICHEL CAMDESSUS : REGARDER L’AVENIR, C’EST DEJA LE CHANGER

petit-dejeuner-avec-michel-camdessus-06-10-16 

 « Regarder l’avenir, c’est déjà le changer »

Cette deuxième rencontre avec Monsieur Michel Camdessus à l’occasion d’un petit déjeuner avait pour objectif d’explorer ensemble le champ du futur à l’horizon 2050. Ceci sur la base d’un travail mené au sein d’un groupe d’experts mondiaux issus de 12 pays et des 5 continents qui a donné lieu à la parution d’un ouvrage intitulé  « The World in 2050: Striving for a more Just, Prosperous and Harmonious Global Community » (« Le Monde en 2050 : pour une communauté mondiale plus juste, plus prospère et plus hthe-world-in-2050-oxford-university-pressarmonieuse »

 

La  version française du livre devrait paraître prochainement.

 

 

 

 

 

 

 

 

 « L’avenir n’est pas ce qui vient après le présent, mais ce qui est différent de lui » (Gaston Berger 1896-1960)

Evoquant le philosophe Gaston Berger, à l’origine du développement de la prospective (et non de la prévision img_0482-001…) Michel Camdessus est très vite entré au cœur du sujet, à savoir « aider les hommes publics à relever le nez du guidon pour regarder le long terme » (sic) et voir comment surmonter le pessimisme radical de nos compatriotes. Le « choc » risquant d’être brutal… Lire la suite »


« Philopol » Premier séminaire de mise en débat du rapport « Philosophie politique de l’Etat contemporain »

 

Après la publication du rapport « Philosophie politique de l’Etat contemporain » au printemps dernier, Galilée.sp organise une série de 4 séminaires.

Le premier d’entre eux  aura pour thème « l’Etat républicain aujourd’hui : quels défis, quelles solutions ? » et se déroulera le lundi 17 octobre prochain de 18h à 20h30 à l’OCIRP, 17, rue de Marignan 75008 PARIS

Vous êtes intéressés ? Pour nous rejoindre, il vous suffit de vous inscrire auprès de Gilbert Deleuil, Vice-Président de Galilée.sp à l’adresse mail suivante : gildeleuil@gmail.com

Pensez à vous munir du carton d’invitation reproduit ci-après et téléchargeable en format PDF . Celui-ci mentionne également les thèmes qui seront abordés lors des autres séminaires. Les dates et les lieux seront reprécisés sur ce blog. 

 

logo-galilee

Catherine Gras, présidente de l’Association Galilée.sp

Gilbert Deleuil, vice-président

ont le plaisir de vous inviter

Lundi 17 octobre 2016, de 18h30 à 20h30 

Au premier séminaire de mise en débat du rapport :

« Philosophie politique de l’Etat contemporain »

avec

Jacques Fournier (ancien élève de l’ENA, ancien secrétaire général adjoint de la présidence de la République, ancien secrétaire général du Gouvernement, ancien président de GDF et la SNCF…) et

Catherine Gras (ancienne élève de l’ENA, présidente de Galilée.sp, haut fonctionnaire du MINEFI …

                                                               liberte-format-gauche                                                 logo-republique-francaise

Sur le thème : « L’Etat républicain aujourd’hui : quels défis, quelles solutions ? ». 

LIEU : OCIRP, 17 rue de Marignan 75 008 PARIS

Se munir du carton d’invitation

Le séminaire sera suivi d’un apéritif. 

Inscriptions auprès de Gilbert Deleuil : gildeleuil@gmail.com

                               Rappel du calendrier général des séminaires :

« L’Etat républicain aujourd’hui : quels défis, quelles solutions ? » : lundi 17 octobre 2016 de 18h30 à 20h30

« Sécurité extérieure et intérieure de l’Etat républicain » : mercredi 23 novembre 2016 de 18h30 à 20h30

« L’action publique dans l’économie » : mercredi 18 janvier 2017 de 18h30 à 20h30

« Vivre la laïcité aujourd’hui : enjeux, défis et nouvelles voies » : mardi 21 février 2017 de 8h30 à 10h30

 

 

 

 


« L’intelligence économique, plus qu’une technique, un état d’esprit » Petit déjeuner du 29 janvier 2016 avec Alain Juillet

Il est loin le temps où l’intelligence économique était associée à l’espionnage industriel et aux « barbouzes ».

Dans notre monde globalisé, multipolaire, où le numérique et le cyberespace imprègnent, voire intègrent toutes les activités humaines, l’intelligence économique nous concerne tous.DSC07904

Lire la suite »


Après le 13 novembre… Un communiqué de Galilée.sp et un document : « Philosophie politique » de l’Etat contemporain

drapeau et tour eiffel

Paris, le 17/11/15

Galilée.sp et les attentats terroristes de Paris

Profondément indigné par les monstrueux attentats terroristes perpétrés à Paris, Galilée.sp tient à exprimer toute sa compassion à l’égard des familles et amis des malheureuses victimes.

Nous tenons également à saluer le courage et le formidable travail de tous nos collègues fonctionnaires ou agents publics et spécialement des policiers, militaires, pompiers et agents des services de santé. Notre service public a, une nouvelle fois, fait la démonstration de son professionnalisme, de sa capacité d’adaptation et de son abnégation au service de l’intérêt général et de nos concitoyens.

La première réponse à apporter aux auteurs de ces actes barbares c’est, bien évidemment, de manifester notre cohésion nationale et notre détermination collective. Les élans de solidarité nationale et internationale sont à cet égard réconfortants. L’heure n’est pas aux calculs politiciens mesquins. L’heure est à l’union nationale pour la sécurité de nos citoyens et la défense de la République.

Lire la suite »


Petit déjeuner du 10 juin 2015 avec Michel Camdessus : de la rétrospective à la prospective.

 

Grâce à Bernard Delacroix, membre du Conseil d’administration de Galilée.sp, Michel Camdessus,Michel Camdessus ancien Directeur du Trésor, ancien Gouverneur de la Banque de France et Directeur général du Fonds monétaire international (FMI) de 1987 à 2000, a répondu à l’invitation de notre association pour évoquer les faits marquants de son parcours, apporter son témoignage sur les évolutions mondiales et réfléchir sur les défis à relever à court et moyen terme. Lire la suite »


Un forum et une date à retenir !

Invitation aux membres de Galilée.sp

logo formules économiques locales

Le vendredi 26 juin prochain, « Formules Economiques Locales » organise son 2ème forum de mobilité durable sur le  thème : « Ingéniérie des déplacements innovants et économes ».

 

Ce Forum, parrainé par Jean-Vincent Placé, Sénateur de l’Essonne, se déroulera Salle Monerville au Palais du Luxembourg.

Si vous êtes intéressés, vous retrouverez toutes les informations nécessaires (inscriptions, déroulement du Forum, intervenants) en cliquant sur ce lien

Catherine Gras, Présidente de Galilée.sp, clôturera les travaux de ce Forum.

Les organisateurs de ce 2ème Forum, Manuelle Guerrier, gérante associée et Pascal Pérez, directeur de Formules Economiques Locales  seront heureux d’accueillir les membres de Galilée désireux de participer à cette manifestation.