APPEL DE GALILEE.SP POUR UN ETAT ET UN SERVICE PUBLIC REPUBLICAINS

COMMUNIQUE DE PRESSE 

Galilée.sp, « think-tank » indépendant et non partisan s’engage aujourd’hui dans le débat public car l’heure est grave.

Composé de fonctionnaires et de hauts fonctionnaires, de toutes les fonctions publiques, associé dès l’origine à des syndicalistes, des acteurs de l’économie sociale et solidaire et des cadres ou dirigeants d’entreprises privées, Galilée.sp est humaniste et de son temps, travaille dans une démarche de co -action et de co-construction pour placer les fonctions publiques au cœur de l’innovation.

Dès sa création en 2011, Galilée.sp avait conscience de la désadaptation croissante des réformes administratives et, partant de là, a cherché et expérimenté des méthodes pour redonner du souffle au service public.

Les souffrances territoriales, économiques, sociales et individuelles couvaient, mais n’ayant pas été placées au centre des politiques publiques, elles ont été dévoilées au grand jour par les votes du premier tour de l’élection présidentielle.

La profonde fracture de notre pays, le constat de l’impuissance de l’Etat à régler les problèmes de fond, dans une mondialisation mal maîtrisée et une Europe en panne de sens ainsi que l’observation de près d’une fonction publique malmenée, désorientée et mal employée, malgré les trésors de dévouements et de compétences qu’elle recèle, appellent de profonds changements.

Avec ces présidentielles, il ne s’agit pas seulement de changer le casting des politiques, même en le rajeunissant, il convient surtout d’impulser de profonds changements systémiques.

Nous considérons que le résultat du 23 avril est le symptôme de problèmes connus mais non résolus qui nous assaillent et non pas la cause.

Mais la perspective de l’arrivée au pouvoir d’une idéologie nationaliste, démagogique et haineuse est incompatible avec les principes républicains de la France et de son histoire millénaire d’émancipation.  Notre citoyenneté est patriotique, laïque et universaliste, elle repose sur l’unité de la Nation rassemblée autour de nos valeurs républicaines (liberté, égalité, fraternité).

Le retour au réel après les mirages des promesses du nationalisme identitaire remettrait en cause la cohésion de la Nation, son crédit international et sa prospérité.

Le présent appel au sursaut républicain est doublé d’une demande adressée au futur titulaire de la présidence de la République en faveur des profonds changements à opérer :

–     Réorienter vers plus de solidarité, de cohésion sociale et de prospérité la construction européenne et les politiques publiques nationales,

–     Revivifier le fonctionnement démocratique de l’Etat,

–     Impulser une politique volontariste de développement du territoire national qui réengage les « territoires oubliés de la République » et qui continue à dynamiser les métropoles,

–     Remédier avec urgence au profond malaise que connaissent nos services publics parmi les plus importants (secteur hospitalier, police, justice, enseignement…) et engager un grand mouvement de redynamisation et d’adaptation aux besoins d’aujourd’hui,

–     Prendre en compte, notamment en mobilisant des moyens supplémentaires, les besoins de notre défense extérieure et de notre sécurité intérieure dans le respect de nos valeurs républicaines,

–     Réformer le service public en s’appuyant sur sa richesse humaine, notamment les seniors,  et non selon des schémas technocratiques, tayloristes, réducteurs et contre-productifs,

–     Reconsidérer radicalement le mode de formation et de sélection des dirigeants administratifs en promouvant de nouveaux critères : le leadership, le courage de décider et d’échanger, la capacité à travailler en équipe et à dynamiser les collectifs de travail, la créativité, la bienveillance, la diversité des expériences professionnelles, la culture digitale, l’expérience des échecs et l’éthique …

La peur est mauvaise conseillère. L’élection du 7 mai 2017 doit devenir, avant qu’il ne soit trop tard, l’espoir de la reconstruction politique et démocratique au service de tous les citoyens en s’appuyant sur des services publics humanistes et dynamiques, sans lesquels notre République serait en grand péril.

 

Galilée.sp

 

 

CONTACTS :

Gilbert Deleuil 

Président de Galilée.sp                                                                             

gildeleuil@gmail.com

 

Catherine Gras                 

Présidente du comité d’orientation   

catherinellagras@gmail.com

 


L’Europe déformée de Houellebecq

Lorsque Michel Houellebecq livre sa vision de l’Europe dans son dernier livre « Soumission », Pierre Goudin, membre fondateur et administrateur de Galilée.sp, Expert national détaché auprès du Parlement européen, réagit en signant une tribune libre parue dans le quotidien« La Tribune » le 4 mai dernier. 

Pierre Goudin

Pierre Goudin

Les opinions exprimées dans cet article le sont à titre personnel. Elles n’engagent que son auteur et ne représentent pas la position des Institutions sur ces sujets.

Un clic sur « Lire la suite »  pour découvrir l’article Lire la suite »


La nouvelle Commission européenne ne sera pas paritaire : un article de Sylvette Dionisi

 

sylvette-dionisiOn connaissait déjà le slogan « Parce que vous le valez bien ! » mais cette fois ci-avec la liste définitive des commissaires européens (enfin au complet !) qui doit être publiée au journal officiel de l’Union européenne le slogan c’est : « Des femmes parce qu’il le faut bien ! »
On veut sans doute y mettre de l’enthousiasme mais on sent au fond de la coupe comme un arrière-goût de dépit et de résignation.  Lire la suite »